« Déambulations spatiales » à l’occasion de la Nuit des musées

Skylight On Venus 2003 © FRAC Poitou-Charentes/PORTEAU Richard, 2011

Pour cette nouvelle édition de la Nuit européenne des musées, samedi 14 mai 2011, l’Observatoire de l’Espace du CNES propose de marier science et art lors de Déambulations spatiales dans une bonne vingtaine de musées, à Paris et en régions. Dans chacune des institutions participant à la manifestation, un scientifique et un historien de l’art proposeront aux visiteurs une double lecture d’œuvres et pièces sélectionnées dans les collections.

Avec parfois des rencontres inattendues, dans des lieux qui le sont tout autant, comme par exemple le Musée du vin de Bourgogne à Beaune. Dans ce haut lieu du patrimoine vinicole, à partir de trois œuvres représentant le travail de la vigne, on pourra confronter ce que l’histoire, la sociologie et l’art ont pu nous dire dans ce domaine aux « avancées scientifiques réalisées dans l’étude du végétal grâce à la recherche spatiale », et grâce aussi à la médiation de Marion Leuba, conservatrice du patrimoine, et Valérie Legué, biologiste spatiale …

Le vigneron © Musée du Vin de Bourgogne/COUVAL J.C , 2011

Au Musée national de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie, à Paris, on s’attachera aux marques de la souveraineté, sur la terre et dans l’espace, en compagnie de Anne de Chefdebien, conservatrice en chef du patrimoine, et de Jacques Arnould, spécialiste de l’éthique dans le domaine spatial. On remarquera au passage que biologie et éthique ne sont pas des domaines que le grand public associe spontanément à la recherche spatiale. Ces « déambulations » pourront donc être aussi l’occasion de se familiariser avec des aspects et disciplines moins connus de la science spatiale.

Maurizio CATTELAN,1960 © Ville de Nantes - Musée des Beaux Arts/GUILLARD A., 2005

On sera moins dépaysé avec la thématique déclinée au Musée des Beaux-arts de Nantes où le parcours, construit à partir d’œuvres représentant la vie animale, tentera de « montrer en quoi les animaux se substituent à l’être humain, tant dans l’histoire de l’art que dans la recherche scientifique et spatiale », avec le double éclairage de Catherine Boyer-le-treut, conférencière, et de Michel Viso, vétérinaire spatial au CNES.

Lorsqu’on admire dans un tableau la lumière d’un paysage marin ou d’un sous-bois, on pense davantage à la palette du peintre qu’à « la caractérisation des éléments du paysage à travers l’analyse de la lumière captée par les instruments spatiaux »… Au Musée des Beaux-arts de Valenciennes, un spécialiste de l’atmosphère, Frédéric Parol, orientera dans cette direction le regard des visiteurs.

Ce sont là quelques exemples, sur la centaine d’œuvres qui seront déchiffrées de façon inédite dans les 23 musées participant à ce projet réalisé par l’Observatoire de l’Espace du CNES, l’agence spatiale française, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication.

Après L’Espace habité en 2008, L’Espace si près, si loin en 2009 et L’irruption de l’Espace en 2010, l’Observatoire de l’Espace signe, avec les Déambulations spatiales, sa quatrième participation à la Nuit européenne des musées, poursuivant ainsi sa politique de présence dans les établissements culturels et d’ouverture en direction de tous les publics. (1)

Quant aux musées, toujours à la recherche de nouvelles thématiques pour présenter leurs collections et organiser des expositions, peut-être trouveront-ils dans ces Déambulations spatiales, de nouvelles pistes….

Un armateur et sa famille, Abraham Willaerts (1603-1669). © Photo RMN/ René-Gabriel Ojéda / Thierry Le Mage – Musée des Beaux-arts de Valenciennes

(1) Une volonté d’ouverture culturelle qui se manifeste aussi dans le domaine de la littérature, avec l’Atelier d’écriture « L’Espace en jeu »,  organisé dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie du ministère de la Culture et de la Communication avec le concours du ministère des Affaires étrangères et européennes/Institut français. La Fondation Alliance française est partenaire de l’ édition 2011, dont les prix seront remis aux lauréats le 24 mai 2011 au Palais de la Découverte à Paris.

Publicités
Cet article, publié dans Culture, Patrimoine, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s