Solidarité : une nouvelle Communauté EMMAÜS à Paris

Emmaüs Ile-de-France organise ce samedi 14 avril  2012,  une grande vente  de solidarité à Montreuil qui rassemble pour la première fois l’ensemble des structures Emmaüs de la région. Cette vente est destinée à soutenir la création de la nouvelle « Communauté Emmaüs Paris », projet auquel l’intégralité de la recette de cette vente sera reversée. La manifestation de Montreuil pourrait également préfigurer la mise en place d’un Salon régional. Qui viendrait s’ajouter, dans la capitale ou à proximité, au grand Salon Emmaüs, qui se tient tous les ans en juin, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles…   

… En attendant, les visiteurs de Montreuil (1) pourront trouver, sur plus de 1000 m2, non seulement les plus beaux objets issus de dons des particuliers  mais aussi tout le « bric-à-brac » Emmaüs traditionnel récupéré par les 16 communautés Emmaüs d’Ile-de-France : meubles, vêtements, ustensiles de cuisine et gros électro-ménager, luminaires, matériel hi-fi et informatique, vélos, bibelots, livres, jouets etc…. Le tout à des prix défiant toute concurrence et en bon état, puisque l’activité des compagnons dans les communautés Emmaüs consiste non seulement à récupérer les dons, mais aussi à les remettre en état.

Défilé de mode organisé au Salon Emmaüs en 2009 / DB

Un travail effectué de manière professionnelle, transmission du savoir et formation faisant partie des valeurs et missions d’Emmaüs. Rappelons-les : respect des individus, hommes et femmes, de toute condition, toute origine, toute obédience ; lutte contre la pauvreté par l’accueil inconditionnel des personnes en grande précarité ; retour à la dignité par l’autonomie grâce à l’activité de récupération de dons de particuliers et par l’activité de services.

Ce qui vaut pour la nouvelle Communauté de Paris, qui, rappelle son responsable, Richard Herry, « est issue de la plus ancienne structure, l’Association Emmaüs de Paris, devenue Emmaüs Solidarité, créée par l’abbé Pierre en 1954 (2). Elle est en même temps la plus récente communauté, constituée il y a un an, pour regrouper ses 60 compagnes et compagnons dans une structure communautaire autonome ». Comme les autres structures, et « comme l’a voulu l’abbé Pierre et conformément au Manifeste du Mouvement, la CEP  doit vivre de la revente des objets récoltés auprès du public, sans appel aux subventions publiques, pour assurer le logis, la nourriture, le suivi social des compagnons, etc. Cette activité nécessite des structures (boutiques, bric a brac..) pour recevoir le public toujours très intéressé, surtout dans cette période de grandes difficultés économiques, par les prix très bas que nous proposons ».

Un des "magasins" d'Emmaüs à Neuilly Plaisance où fut fondée la première "communauté" / DB

Sur Paris, Emmaüs dispose déjà une petite structure d’accueil dans le XVIIIe arrondissement (92 rue de Clignancourt) et d’un « bric à brac » dans l’espace du 104 (5 rue Curial), auxquels va venir s’ajouter dans quelques semaines un « nouveau et grand » lieu de vente dans le XIXe , près du boulevard Davout. « C’est en grande partie aux aménagements indispensables de ce lieu et à l’achat d’un camion que seront consacrées les recettes de cette première grande vente de solidarité d’Emmaüs Ile-de-France », précise Richard Herry.

Voilà plein de bonnes raisons pour aller chiner à Montreuil ce samedi 14 avril… En attendant un Salon régional régulier dont la vente de Montreuil souhaite être la préfiguration (3) et la 13ème grande vente annuelle d’Emmaüs, au profit de la solidarité internationale, qui se tiendra le dimanche 24 Juin 2012, à Paris-Expo Porte de Versailles, et réunira quelque 160 groupes Emmaüs de France et d’Europe et leurs milliers de pièces, sélectionnées spécialement pour l’événement.

Par ailleurs, dans le même esprit solidaire, signalons l’exposition de photographies de Samuel Bollendorf sur les bords du canal Saint-Martin. Elles sont issues de son livre A l’Abri de Rien,  une enquête sur la précarité en matière de logements dans toute la France, réalisée avec Mehdi Ahoudig et publiée aux éditions Textuel. (4)

(1) de 9h30 à 19h à « La parole errante »,  9 rue François Debergue – Montreuil- (métro Croix de Chavaux)

(2) si les esprits sont restés marqués par l’appel de l’abbé Pierre pendant l’hiver 1954, le Mouvement Emmaüs est né en 1949, à Neuilly Plaisance, dans une maison que l’abbé Pierre avait achetée et dans laquelle il hébergeait des familles sans logis. Pour en savoir plus, cliquer ici.
En 2009, les communautés de Neuilly-Plaisance et Neuilly-sur- Marne, ont mis sur pied Emmaüs Avenir, une structure commune destinée à valoriser les dons des particuliers et réduire la quantité de déchets.

(3) Un premier salon régional Bourgogne/Franche-Comté, a lieu ce même samedi 14 avril, à Besançon, dans le Doubs.

(4) Sur chaque ouvrage vendu (19 Euros) 1 euro est reversé à la Fondation Abbé Pierre.

Publicités
Cet article, publié dans Tendances, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s