MARCHÉ de la MODE VINTAGE à LYON

Lyon, déjà capitale régionale de la gastronomie, s’applique depuis une dizaine d’années à devenir capitale régionale de la mode, avec l’Université de la Mode, l’Ecole Esmod,  le Village des Créateurs ou encore le Marché de la Mode Vintage. Pour sa 11ème édition, cette manifestation originale s’installe du 1er au 3 juin dans les bâtiments des anciennes usines Brossette, une friche industrielle à deux pas du centre ville.
L’édition 2011 avait réuni 340 exposants venus de l’Europe entière et accueilli plus de 28 000 visiteurs.  

Mais, tout d’abord, le Vintage, qu’est-ce que c’est ???

Si le Vintage trouve son origine dans l’œnologie et caractérise un grand cru, il y a une quinzaine d’années ce terme a été repris dans les domaines de la mode et du design.  Un vêtement ou un objet Vintage est un vêtement ou un objet griffé ou signé, mais peut aussi désigner un vêtement ou un objet non griffé qui traduit le style d’une époque ou d’un couturier/designer.

On l’aura compris, Vintage rime donc avec  Nostalgie,  dans ce qui ressemble à l’éternel retour, ou plus prosaïquement au recyclage … La mode des années 1930 à 1980 est à la mode. Elle fait l’objet de rééditions, réinterprétations, et vient garnir les boutiques. Mais le vintage a ses règles: « Pour mériter cette appellation l’objet/le vêtement doit avoir au moins 20 ans d’âge, témoigner du style propre d’un couturier / designer, être dans son état originel donc ne jamais avoir subi de transformations, représenter un instant de mode ou de design et être parfaitement conservé », tiennent à préciser les organisateurs du Marché du Vintage lyonnais.

Un évènement porté par MODALYON, une association de soutien à l’Université de la Mode destinée à promouvoir les études supérieures dans le domaine de la mode et de la création par le biais d’un certain nombre d’évènements permettant aux étudiants « d’élargir leurs connaissances dans ce domaine, de rencontrer des professionnels du secteur et de valoriser eux-mêmes leurs projets et leurs recherches dans ce domaine, développer leur ancrage dans le milieu professionnel, accroître leur rayonnement, grâce à des rencontres, évènements, actions longue durée, et afin de contribuer par ces actions au développement de l’image Mode de la ville de Lyon.  »

Dans l’air du temps, mais unique en son genre, le Marché se veut un évènement fédérateur de la Mode Vintage en France, rassemblant des passionnés dans une grande bourse d’échange, sans être « élitiste ni restrictif ».

C’est donc une manifestation grand public, avec une entrée visiteurs à 3€ et un shopping bag offert aux 15 000 premiers visiteurs.Tout le monde peut venir vendre et acheter des vêtements et accessoires chics et de préférence griffés datant des années 50 aux années 80 (tissus, broderies, boutons, chaussures, bijoux, chapeaux, prêt à porter, également un peu d’objets design et de petit mobilier).

Les exposants  sont aussi bien particuliers, collectionneurs, professionnels, créateurs travaillants sur la thématique Vintage, venus de toute la France mais également des places Européennes depuis 2004 et des Etats Unis. L’évènement a attiré au fil des éditions des noms prestigieux et connus sur le plan international, comme Didier Ludot « Antiquaire de mode », propriétaire de trois boutiques dans la Galerie du Palais Royal à Paris, sommité du Vintage sur le plan international, qui a été le parrain de la manifestation jusqu’en 2008.

C’est Serge Bensimon qui a pris le relais du parrainage et sera présent avec un stand autour des pièces mythiques de la marque, dont certaines customisées et réinterprétées par les étudiants de l’Université de la Mode. Des pièces uniques qui seront vendues au profit du Secours Populaire Français.

Au programme de cette édition 2012, deux défilés imaginés par les étudiants d’Esmod International : Jean Charles de Castelbajac versus Madame Grès. Des Hulahoop shows en ouverture des défilés le samedi et le dimanche, avec le Lyon Hulahoop Club ! Il y a même un concours d’endurance récompensé… Côté concours il y aura aussi celui du meilleur look vintage, avec son stand coiffure : crans, coque et minivague garantis… avec à la clé un cliché d’artiste nostalgique, envoyé par courrier à chaque client.

Des expositions, notamment de meubles Steiner – 60 décennies au travers d’une sélection de pièces design mythiques -, des ateliers, comme celui du costume de scène, organisé par l’ENSATT, ainsi qu’une rétrospective vidéo organisée avec l’Institut National de l’Audiovisuel, partenaire de la manifestation… (1)

Bien sûr, les marques du Village des Créateurs (2) seront présentes… enfin, le vintage a aussi sa déclinaison « sucrée » qui ne sera pas oubliée grâce au stand VIOLETTE & BERLINGOT, et autres invitations à la gourmandise…

(1) Voir le programme complet des manifestations sur le site du Marché de la Mode Vintage 

(2) On a pu en voir quelques-unes en février 2012 à Paris, lors d’une exposition à la galerie Joyce

Publicités
Cet article, publié dans Art de vivre, Tendances, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s