De la Nouvelle-Zélande à la Moselle : inauguration d’un jardin Māori à Laquenexy

532161_475030512567949_2102177357_n

Le 30 mai 2013, à très exactement 6 h 05 du matin, à quelques kilomètres de Metz, « Les Jardins Fruitiers de Laquenexy » inaugurent un nouveau jardin  venu des antipodes :Te Pūtake, Voyagez en territoire Maori« . Territoire au sens large, autant géographique que spirituel. Après un jardin amérindien, inauguré en 2010 avec le concours du jardin botanique de Montréal, le site de Laquenexy poursuit son ouverture en direction de civilisations dites autochtones, au travers de leur lien particulier avec la nature. Te Pūtake, en langue maori,  signifie la genèse, l’origine, le début…

… Et « appliqué au monde végétal, c’est la racine dont la croissance va donner quelque chose de grand » : c’est en ces termes que Tutehounuku « Nuk » Korako, représentant de la tribu Ngai Tahu, a expliqué la signification du nom donné à  ce jardin maori, lors de sa venue à Paris, en avril dernier, pour la présentation de cet événement à l’ambassade de Nouvelle-Zélande dans le XVIe arrondissement.

Présentation Te Putake à l'ambassade de Nouvelle Zélande à Paris, Avril 2013. Au 1er plan l'Ambassadrice Rosemary Banks © Philippe Dobrowolska

Présentation Te Putake à l’ambassade de Nouvelle Zélande à Paris, Avril 2013. Au 1er plan l’Ambassadrice Rosemary Banks © Philippe Dobrowolska

Si pour ses promoteurs la création d’un tel jardin va bien au-delà de l’exotisme, celui-ci était tout de même au rendez-vous dans le grand salon de l’ambassade parisienne. Ne serait-ce que par l’ occasion assez unique pour un public français d’entendre parler maori – deuxième langue officielle après l’anglais depuis 1987 en Nouvelle-Zélande –  avec  les mots de bienvenue prononcés d’abord par la maîtresse des lieux, Rosemary Banks,  puis par « Nuk » Koraku, avant que tous deux ne  joignent leur voix au groupe choral surgi du salon voisin pour une séquence musicale totalement inattendue.  (1)

Car, comme le fera remarquer quelques instants plus tard François Lavergne,  vice-président du Conseil général de Moselle, que connaissons-nous en France de la Nouvelle-Zélande, et a fortiori des Māoris, à part les rugbymen des All Blacks et leur « haka », cette impressionnante danse guerrière traditionnelle maorie précédant chaque match? (Nuk Korako fait remarquer qu’il arbore la cravate de la coupe du monde de rugby 2007 qui s’est déroulée en France )… Les spectateurs de Le Seigneur des Anneaux savent-ils même que la fameuse trilogie a entièrement été tournée dans les fabuleux paysages néo-zélandais? (2)

Paysage Milford Sound © Roger Fraser

Paysage Milford Sound © Roger Fraser

Après l’expérience concluante de la création et de l’animation du Jardin « Ohtehra, Voyagez en territoire amérindien ! » en 2010 et 2011, réalisé en collaboration avec le Jardin botanique de Montréal, le Conseil Général de la Moselle a souhaité poursuivre le projet de faire découvrir aux visiteurs des Jardins Fruitiers de Laquenexy la culture d’une autre civilisation dite autochtone. Le choix a été fait fin 2011 et s’est porté sur le peuple maori.

Tutehounuku "Nuk" Korako © DR

Tutehounuku « Nuk » Korako © DR

« On n’a pas dit oui tout de suite. On a parlé avec nos frères du Canada« , explique Nuk Korako. Il a fallu parler aussi avec la vingtaine de tribus maori. Il a été décidé qu’une tribu et un village les représenteraient toutes et tous. Il s’agit de la tribu Ngai Tahu, une des principales du sud de la Nouvelle-Zélande. (3) Mais « Un arbre va représenter les tribus du nord« , indique Nuk Korako. Plus exactement un tronc d’arbre, un kauri, vieux de 50.000 ans retrouvé dans une tourbière de l’Île du Nord, sur lequel est incrustée la pierre verte sacrée  des Māoris, le Pounamu, provenant de l’Île du Sud.

 Intérieur du Jardin © Aquarelle de Fabrice Moireau

Intérieur du Jardin © Aquarelle de Fabrice Moireau

Au centre, un bassin en forme de waka – une pirogue traditionnelle à double coque -,  bordé par un potager où figurent notamment les patates douces (kumara), et calebasses (kamu kamu).  « Nous avons testé les plantes l’an dernier, nous savons comment elles réagissent », indique Pascal Garbe, le directeur des Jardins Fruitiers, en précisant : « Nous nous considérons juste comme les mains, ceux qui vont planter. Nous prêtons la terre».

Le jardin est parsemé de sculptures symboliques qui  sont l’oeuvre de Riki Manual, un artiste māori de la tribu des Ngai Tahu, originaire de Christchurch. Car « On ne rentrera pas dans un potager, mais dans un lieu de spiritualité », a rappelé François Lavergne.

A l’occasion de la création et de l’installation pérenne de Te Putake au sein des Jardins Fruitiers, les villes de Laquenexy et de Rāpaki ont formalisé leur relation sous la forme d’un jumelage. (4)

Riki Manual / DR

Riki Manual / DR

(1) voir la vidéo
(2) sans parler de la célèbre soprano néo-zélandaise Kiri Te Kanawa. Émouvante Donna Elvira dans le film Don Giovanni de Joseph Losey, elle a aussi prêté sa voix à Nathalie Wood dans West Side Story et enregistré des chants maoris.
(3) La tribu Nagai Tahu est forte de quelque 30 000 membres et d’une activité commerciale exercée principalement dans le domaine du tourisme. Un domaine dans lequel Nuk Korako, élu fin 2009 pour représenter les intérêts de la tribu, a une grande expérience à l’échelle néo-zélandaise et internationale.
(4) Les Jardins Fruitiers de Laquenexy : C’est sur sur le site d’un ancien verger expérimental créé en 1904, et après une trentaine d’années de « déshérence » à partir des années 1970, qu’à l’instigation du Conseil général de Moselle,  il a été décidé en 2004 d’en faire une vitrine pour la culture fruitière régionale, avec un verger conservatoire, mais aussi un Jardin des Saveurs, décliné en 18 espaces thématiques, entre les parcelles de pommes (plus de 600 variétés), poires, mirabelles, et autres cerises…  Sans oublier un restaurant, récompensé depuis 2009 par le Guide Michelin.

Les Jardins Fruitiers de Laquenexy font partie,  avec le Luxembourg et le land de Sarre en Allemagne, du réseau transfrontalier des « Jardins sans Limites ».

Vues des Jardins Fruitiers de Laquenexy

Vues des Jardins Fruitiers de Laquenexy

Publicités
Cet article, publié dans Art de vivre, Culture, Patrimoine, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s