La QUINZAINE LITTÉRAIRE reparait…

La Nouvelle Quinzaine littéraire, du 1er au 15 nov. 2013

La Nouvelle Quinzaine littéraire, du 1er au 15 nov. 2013

…le 1er novembre 2013 avec une nouvelle maquette et le soutien d’Agnès B. qui met  sa boutique du 6 rue du Vieux-Colombier à Paris 6ème au service de la nouvelle formule du journal, du 30 octobre au 16 novembre. Une exposition des archives de La Quinzaine littéraire avec une sélection de numéros historiques des années 1960 à aujourd’hui est organisée. Des affiches et un sac reproduisant les couvertures d’anciens numéros y seront vendus au profit du journal.

La revue littéraire bimensuelle La Quinzaine littéraire, créée en 1966 par Maurice Nadeau et mise en liquidation judiciaire le 3 octobre dernier, n’aura disparu des kiosques que le temps de deux numéros, au mois d’octobre. En mai 2013, un mois avant sa mort à l’âge de 102 ans, l’écrivain et critique littéraire avait lancé un appel à souscription pour tenter de sauver la revue en proie à de très graves difficultés financières et menacée de disparition.

imagesEt si La Quinzaine reparaît,  c’est grâce au soutien des abonnés, souscripteurs et donateurs qui en répondant à cet appel ont permis la création d’une société participative, la « Société des contributeurs et lecteurs de La Quinzaine littéraire  » (SCLQL). Cette parution est prise en charge par la nouvelle société éditrice NQL, dont fait partie la SCLQL, à laquelle plus de 450 lecteurs avaient souscrit avant cet été.

Créée en toute indépendance, éditoriale et commerciale, La Quinzaine Littéraire est l’un des très rares organes de presse à avoir pu conserver cette indépendance. Et cela grâce à « plus de 800 écrivains, pour un temps reliés à une oeuvre bénévole, qui ont fait et font toujours entendre avec conviction les voix dispersées d’auteurs du monde entier qui nous parlent de littérature, d’art, de sciences humaines, de théâtre, de cinéma ou de politique« .

Aujourd’hui, avec une nouvelle direction éditoriale et une maquette entièrement revisitée, La Quinzaine littéraire veut continuer à mettre en valeur la création et jouer un rôle dans la vie des idées, sans infléchir sa ligne éditoriale pour toucher un plus grand public ou complaire aux éditeurs.

« L’oeuvre vaut toujours plus que le bien, ou le mal, qu’on dira d’elle » : cette citation de Maurice Nadeau figure sous le bandeau de ce qui s’appelle désormais La Nouvelle Quinzaine  littéraire, inaugurée avec le N° 1092, du 1er au 15 novembre 2013.

556160-quinzaine

Publicités
Cet article, publié dans Culture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s