Salon RÉTROMOBILE : Retour sur un parcours subjectif où il est aussi question de Licorne…

La voiture est une passion masculine. On a pu le vérifier lors de la 45ème édition de Rétromobile, Salon international de la voiture de collection, qui s’est tenue au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris du 5 au 9 février 2020 et qui a réuni plus d’un millier de véhicules de collection. Si les femmes n’y étaient pas totalement absentes, les hommes  constituaient l’écrasante majorité des visiteurs. Ce n’est pas un scoop. L’intérêt du constat réside davantage ici dans le regard porté  sur les voitures, du curieux au passionné, du simple amateur au collectionneur avéré. Un regard qui s’attache à l’objet, son histoire, ses caractéristiques techniques – la performance sur route mais aussi l’ingéniosité mécanique – , la beauté des formes, la prouesse des restaurations, l’évolution des marques et leur éclectisme, de la voiture de course au tracteur. Lire la suite

Publié dans Art de vivre, Patrimoine | Tagué , , , | 2 commentaires

Kiki Smith à la Monnaie de Paris : derniers jours…

« Toute l’histoire du monde réside dans votre corps », Kiki Smith / Photo db

… pour profiter de la première exposition personnelle de l’artiste américaine Kiki Smith (née en 1954, elle vit à New York) dans une institution française. La réunion de plus d’une centaine d’œuvres, des années 1980 à nos jours (certaines ayant été été créées spécialement pour l’exposition parisienne), permet d’apprécier la grande diversité des médium utilisés par l’artiste –  bronze,  plâtre, verre, porcelaine, tapisserie, papier… Une création multiforme avec pour thèmes majeurs le corps humain, les figures féminines et la symbiose avec la nature. Cette manifestation  marque aussi, hélas, la fin de la programmation d’art contemporain à laquelle nous avait habitués la Monnaie de Paris, depuis sa réouverture au public en 2014 après la rénovation de l’édifice du 11 quai de Conti. (1)
À voir jusqu’au 9 février 2020.
Lire la suite

Publié dans Culture, Patrimoine | Tagué , , | 2 commentaires

Quand la Justice rencontre le Génie… La Beauté est dans la rue!

                         … De Belles Choses vous souhaite de la croiser souvent
                                                 tout au long de cette Année 2020  !                                              

                                         En attendant : petite rétrospective 2019                                       

Autour de la Justice qui, portée par les comédiens du Théâtre du Soleil, rencontrait le Génie de la Bastille, lors de la manifestation du mardi 17 décembre 2019, de gauche à droite et de haut en bas :

 

 

Publié dans Culture | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Grâce à la Compagnie Oghma, « Bérénice » de Racine renoue avec la tradition baroque.

« Bérénice » par la Compagnie Oghma, le trio © Crédit photo Jean-Luc Kokel

Drame de l’amour et du pouvoir, la pièce écrite par Racine en 1670 nous touche encore aujourd’hui. Sans doute parce qu’il n’y eut jamais si peu d’action – une décision à assumer – et autant d’intensité, portée une langue sublime, dans ce théâtre qu’on appelle classique, oubliant qu’il fut d’abord baroque. C’est ce que nous rappelle la Compagnie Oghma, en recréant la gestuelle, la langue, la diction, les costumes et l’éclairage caractéristiques de l’esthétisme pratiqué à l’époque de Racine. Une version intime et concentrée de la tragédie qui conjugue raffinement, sobriété et émotion. Jouée à Paris, au Studio Raspail en novembre dernier, Bérénice le sera à nouveau et pour une unique représentation, le 10 janvier 2020.  Lire la suite

Publié dans Culture, Patrimoine | Tagué , , , | 1 commentaire

« La Magie lente » opère à nouveau au Théâtre Paris Villette

 » La Magie lente », Benoit Giros © DR

Cette « Magie lente », présentée cette fois sur la scène du Théâtre Paris-Villette , est celle de la psychanalyse. Si l’expression est empruntée à Freud, il ne s’agit pas ici de théorie, mais d’un récit fictif, la narration d’un cas, celui de M. Louvier. Ce dernier, diagnostiqué schizophrène pendant dix ans, a décidé de consulter un nouveau psychiatre. Lequel, persuadé d’emblée que ce diagnostic est erroné, va user de la magie lente du processus psychanalytique pour que son patient se réapproprie peu à peu avec ses propres mots son histoire familiale et son terrible secret. Grâce au texte sans concession et remarquablement construit de Denis Lachaud et l’interprétation à la fois sobre, intense et juste  de Benoit Giros, seul en scène, le spectateur est embarqué lui aussi progressivement dans ce difficile parcours à la découverte de soi.
À voir jusqu’au 7 décembre 2019 Lire la suite

Publié dans Culture, Témoignage | Tagué , | Laisser un commentaire