Archives par mot-clef : Architecture

« Le paradoxe de l’Iceberg » à Rentilly : le Grand Large s’invite au château…

…  ou quand le Frac Ile-de-France, le château/Parc culturel de Rentilly accueille des oeuvres de la collection du Frac Hauts-de-France, le Grand Large à Dunkerque. Un échange qui s’inscrit dans  la nouvelle dynamique des Fonds régionaux d’Art Contemporain qui depuis une petite dizaine d’années vise à donner une plus grande visibilité à leurs collections. L’exposition « Le paradoxe de l’Iceberg », qui emprunte son titre à une aquarelle de l’artiste dunkerquoise Christine Deknuydt,  réunit les oeuvres de vingt-cinq artistes internationaux des années 1960 à aujourd’hui, avec pour fil conducteur la matière dans tous ses états, physiques et métaphysiques. Dans ce très bel espace du château de Rentilly, c’est un parcours aussi divers que pertinent qui est proposé au visiteur.   
À voir jusqu’au 22 juillet 2018. Lire la suite

Publicités
Publié dans Culture, Patrimoine, Tendances | Tagué , , | Laisser un commentaire

Lycée Henri IV, une coupole peut en cacher une autre…

Le fameux lycée parisien, un des hauts-lieux où s’élabore la fabrication de nos élites, abrite une coupole monumentale, édifiée dans la première moitié du XVIIIe siècle, lors des travaux d’agrandissement de la bibliothèque dans ce qui était encore l’abbaye royale Sainte-Geneviève. … Lire la suite

Publié dans Culture, Patrimoine | Tagué , , | Laisser un commentaire

Le cabinet de curiosités de l’hôtel Salomon de Rothschild à Paris

C’est un lieu laissé intact depuis la mort de la baronne Adèle de Rothschild en 1922, qui est désormais ouvert au public deux fois par mois. Ce cabinet de curiosités rassemble les quelque 400 objets précieux acquis par Salomon de Rothschild de 1862 à 1864, de son installation à Paris à son décès prématuré, à l’âge de 29 ans. Sa veuve fait construire de 1874 à 1878 un hôtel particulier dans la plaine Monceau qui abritera dès lors le cabinet de curiosités ainsi que ses propres collections. L’édifice est depuis 1976 la propriété de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) qui y a son siège. Lire la suite

Publié dans Art de vivre, Culture, Patrimoine | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

« Hubert Robert et la fabrique des jardins » au château de La Roche-Guyon

S’il y a un lieu idéal pour accueillir une exposition du peintre Hubert Robert (1733-1808) dédiée aux jardins, c’est bien le château de La Roche-Guyon, propriété des principaux mécènes de l’artiste, les La Rochefoucauld et Rohan-Chabot. Ceux-ci ont  bénéficié de ses précieux conseils pour embellir les alentours du château, avec notamment l’aménagement du donjon et du jardin anglais. Outre La Roche-Guyon, d’autres créations paysagères de Hubert Robert, – à Versailles, Rambouillet et Mereville, entre autres – sont évoquées dans l’exposition grâce à la réunion exceptionnelle – certaines oeuvres étant présentées pour la première fois –  de quelque 80 peintures, dessins, maquettes et documents d’archives. Tandis que des photographies de Catherine Pachowski apportent un regard contemporain sur des sites conçus par l’artiste et parvenus jusqu’à nous. « Hubert Robert et la fabrique des jardins » est à voir, et à arpenter, jusqu’au 26 novembre 2017.

Lire la suite

Publié dans Art de vivre, Culture, Patrimoine | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Biennale de Sologne : « Quand les Doutes deviennent Forme »…

Manifestation dédiée à la sculpture d’art contemporain en paysage, la Biennale de Sologne se déroule du 1er juillet au 17 septembre 2017 à Chaumont-sur-Tharonne et dans une quinzaine de communes et lieux de culture du pays Solognot.  Cette 5ème édition, placée sous la présidence d’honneur du mathématicien Cédric Villani, rassemble une cinquantaine d’artistes et plus d’une centaine d’oeuvres autour de la thématique « Quand les Doutes deviennent Forme ». Invité d’honneur, la galerie Capazza propose une rétrospective de l’oeuvre monumentale du sculpteur Jacky Coville. Lire la suite

Publié dans Culture, Patrimoine | Tagué , , , , | 1 commentaire

« La Politesse de Wassermann » : Laëtitia Badaut Haussmann à la maison Louis Carré

Conçue par Alvar Aato à la fin des années 1950 pour le collectionneur et galeriste Louis Carré (1897-1977) et sa femme Olga, cette maison de campagne, située à Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines), est la seule construction de l’architecte finlandais en France. C’est dans cette demeure destinée à accueillir la collection ainsi que l’intense vie sociale, culturelle et artistique de son commanditaire, que Lab’Bel, le Laboratoire artistique du Groupe Bel, a invité Laëtitia Badaut Haussmann à intervenir. L’exposition que propose l’artiste se déploie dans tous les espaces de la maison, dans une déambulation inspirée par la mémoire des lieux et de ses habitants. « La Politesse de Wassermann », projet réalisé en collaboration avec l’équipe de la Maison Louis Carré et sa directrice Ásdís Ólafsdóttir, constitue le troisième volet d’un cycle d’expositions de Lab’Bel établissant un dialogue entre des bâtiments iconiques de l’architecture moderniste et l’art contemporain.  Lire la suite

Publié dans Art de vivre, Culture, Patrimoine | Tagué , , , | 1 commentaire

« Bains publics », le regard sensible et respectueux de Florence Levillain sur la précarité.

Qui sont les usagers des bains-douches parisiens ? Grâce à la photographe Florence Levillain qui est allée à leur rencontre dans les dix-sept établissements de la capitale, on les découvre, dans leur diversité. Si la précarité les rassemble, les personnes photographiées composent une mosaïque de situations et d’histoires singulières. Et si « les petites histoires racontent les grandes misères », rappelle Florence Levillain en citant Bourdieu, ses portraits, à l’opposé du misérabilisme, restituent à chacun sa dimension personnelle et sa dignité. En contrepoint, le travail de Laurent Kruszyk, photographe du service Patrimoines et Inventaire à la Région Ile-de-France, expose les traces architecturales de ces lieux qui tendent à disparaître.Il y a aussi une belle rencontre entre les clichés et le lieu d’exposition : l’espace en déshérence des Sheds de Pantin. À voir jusqu’au 30 avril 2017. Lire la suite

Publié dans Art de vivre, Culture, Patrimoine | Tagué , , , | Laisser un commentaire