Photographie : « Olivier Verley, Dans le sens du paysage » au musée de l’Isle-Adam

Si le thème du paysage est au coeur de son projet artistique et culturel, le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de l’Isle-Adam l’a jusqu’ici traité surtout par le biais de la peinture et de la gravure (1).  Avec cette exposition d’Olivier Verley, le paysage se révèle par le regard du photographe. « Dans le sens du paysage » rassemble quelque 80 photographies réalisées pour la plus grande partie dans le Parc naturel régional du Vexin français – l’artiste réside à Auvers-sur-Oise – , dans le Gers, ainsi que dans le Parc naturel des Monts Sibyllins en Italie et dans la région de Castille en Espagne. Olivier Verley (né à Neuilly-sur-Seine en 1956) travaille en argentique et en noir et blanc et on ne peut qu’être sensible à sa perception des espaces, de la lumière et du temps qui passe ou qu’il fait.  À voir jusqu’au 17 septembre 2017.

« Je crois à la patience, à l’attente, au temps ralenti », dit Olivier Verley. Ce à quoi correspond tout à fait la technique de l’argentique choisie par le photographe, qui utilise un appareil de prise de vue entièrement mécanique l’obligeant à mesurer la lumière à la main. « Cela implique de choisir avec justesse le moment où tout devrait s’organiser et contribuer à la réussite d’une image », souligne Gabriel Bauret, écrivain et spécialiste de la photographie.

Olivier Verley
Environs d’Haravilliers, Vexin, mai 1996, 17 heures © Olivier Verley

La trentaine de photographies réalisées dans le Parc naturel régional du Vexin français et qui constituent la première et la plus importante partie de l’exposition,  expriment ce « moment » d’aboutissement de la prise d’image, un moment daté avec précision, jour et heure. Le Vexin, Olivier Verney connait bien. Après l’avoir parcouru dans son enfance, il vit et travaille depuis 1996 à Auvers-sur-Oise.

Olivier Verley
Plateau d’Auvers, Vexin, août 1999, 15 heures © Olivier Verley

Une des caractéristiques des photographies prises entre le début des années 1990 et 2015, est l’importance accordée aux ciels dans la composition des paysages.  Ce même ciel qui a été source d’inspiration pour les  nombreux peintres venus s’installer dans la région à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. On s’arrêtera aussi devant le cliché de l’église d’Auvers immortalisée par Van Gogh, qu’on découvre cette fois sous la neige… Il y a aussi l’Oise, photographiée notamment lors de ses crues, comme en 2001.

Olivier Verley
Variation sur le S de sentier, Gers, mars 1994, 18 heures © Olivier Verley

Au premier étage du Musée, l’exposition se poursuit avec une sélection de travaux d’Olivier Verney dans le Gers. Une première immersion dans ces paysages, entre 1993 et 1996, a donné lieu  à un portfolio de phototypies (un procédé à l’encre grasse avec impression sur plaque de verre recouverte d’une couche de gélatine, pour un rendu d’une grande finesse et richesse des tonalités de noirs et de gris). On retrouve aussi le goût de l’artiste pour les grandes étendues, les champs à perte de vue, sous des ciels qui occupent une bonne moitié de l’image, ou encore pour les routes et chemins, leur tracé et le rendu de leur matériau, selon la météorologie.

Olivier Verley
Monts Sibyllins, août 2002, 12 heures © Olivier Verley

Changement de décor avec les deux dernières séries de clichés. D’abord ceux réalisés en 2002 dans les Monts Sibyllins au centre de l’Italie. L’ondulation des reliefs montagneux occupent quasiment tout l’espace, le ciel disparaissant presque derrière les brumes. Il se dégage de ces images une atmosphère particulière, des espaces inhabités difficiles à situer, un peu hors du temps.

Très différente, la série des « Éoliennes » réalisée en 2008 dans la région de Castille en Espagne. Qu’elles s’imposent au premier plan, disparaissent presque sur la crête d’une colline ou ne se laissent deviner que par leur ombre projetée, ces éoliennes font surgir des paysages inattendus, à la composition sophistiquée; mais toujours en noir et blanc, une manière pour Olivier Verley, d’opérer « sans la distraction de la couleur »… et pour notre plus grand plaisir.

Olivier Verley,Éoliennes, Castille, mai 2008, 16 heures © Olivier Verley

Enfin, pour que ce dernier soit complet, on n’oubliera pas, avant de quitter le musée de visiter les salles de l’exposition permanente où figurent notamment les oeuvres  de Jules Dupré (1811-1889) – dont la toile Environs de Southampton (2) – et de plusieurs peintres des bords de l’Oise.

Olivier Verley , L’église d’Auvers-sur-Oise, non datée, 11 heures / Photo db

 

(1) Citons, entre autres, les expositions consacrées au peintre et graveur Jean-Baptiste Sécheret en 2014/2015, et au peintre Ronan Barrot en 2012/2013
(2) Si le musée Senlecq  détient la troisième collection d’oeuvres de Jules Dupré après le Louvre et le musée de Reims, c’est en vertu du lien entre l’artiste et l’Isle-Adam, ville dont son père était originaire et où lui même est venu s’installer en 1850. Un lien entretenu par une politique d’acquisition qui a notamment permis au musée, en 2011, d’enrichir sa collection du tableau Environs de Southampton, peint en 1835 et  considéré comme le chef d’oeuvre de la période anglaise de Dupré.

À noter : L’exposition « Olivier Verley, dans le sens du paysage » a été réalisée en partenariat avec le Parc naturel régional du Vexin français. Dans ce cadre, la partie du parcours consacrée au Vexin français présentée au musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L’Isle-Adam, sera exposée du 8 janvier au 4 mars 2018 au musée du Vexin français à  Théméricourt.

Entrée du musée Louis-Senlecq à l’Isle-Adam / Photo db

Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq
31 Grande Rue
95290 L’Isle-Adam
01 74 56 11 23

Musée du Vexin français
Maison du Parc
95450 Théméricourt
33 (0)1 34 48 66 00

Publicités
Cet article, publié dans Culture, Patrimoine, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s