« Passage de Vénus devant le soleil » d’Adolphe Willette fait son entrée au musée de l’Isle-Adam

Adolphe Willette,"Passage de Venus devant le soleil", vers 1885, ©L’Isle-Adam, musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq

Adolphe Willette, « Passage de Vénus devant le soleil », vers 1885,
©L’Isle-Adam, musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq vient d’acquérir une toile exceptionnelle d’Adolphe Willette (1857-1926). Oeuvre disparue depuis plusieurs décennies et retrouvée lors d’une vente londonienne, Passage de Vénus devant le soleil rejoint les œuvres de Willette conservées par le musée en souvenir de la présence de l’artiste à L’Isle-Adam, entre 1886 et 1890. Elle va pouvoir figurer dans la  première exposition monographique consacrée à cet artiste majeur de la bohème montmartroise – Adolphe Willette, j’étais bien plus heureux quand j’étais malheureux – qui se tiendra à L’Isle-Adam du 15 juin au 23 septembre 2014.

Adolphe Willette a, dès les années 1880, contribué à forger le mythe de la bohème montmartroise à laquelle il a pris part jusqu’à sa mort. À travers la figure de son double artistique, Pierrot, il contribue à faire de Montmartre ce temple des lieux de plaisir où se pressent artistes et curieux du monde entier. Avec notamment le cabaret du Chat Noir, dont Willette réalise le décor et pour lequel il exécute le Parce Domine (1884). Cette œuvre imposante, considérée comme son chef d’œuvre,  sera également présentée dans l’exposition.

Passage de Vénus devant le soleil, qui faisait très certainement partie d’un projet de décor pour le Chat Noir, est tout aussi exemplaire de l’iconographie élaborée par Willette, Au premier plan de cette importante huile sur toile (164 × 90 cm), on devine un moulin dont les ailes sont en réalité des portées et des notes de musiques et sur lesquelles trône la silhouette d’un chat noir. Juché sur une butte, Pierrot, à qui Willette s’identifie tout au long de sa carrière, entouré de chats noirs retourne ses poches, pour signifier son indigence. La partie supérieure du tableau met en scène le triomphe de la Fortune, évoquée par une allégorie féminine. Simplement vêtue de bas noirs, assise sur un char trainé par de gros hannetons, elle tient le fil d’un pendule dont dépend le sort du Pierrot qui l’implore. Derrière elle, un amour coiffé d’un haut de forme l’abrite d’une ombrelle japonaise, unique note polychrome de cette composition. 

Disparue depuis de nombreuses années et connue seulement  par une reproduction en noir et blanc, la toile a réapparu dans une vente de Sotheby’s à Londres le 6 mars 2014 et a été adjugée 18 750 livres au profit du musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq.  Pour cette acquisition la ville de l’Isle-Adam a reçu le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) d’Île de France et du ministère de la Culture et de la Communication.

Adolphe Willette, "Parce Domine",1884 © musée de Montmartre, dépôt du musée Carnavalet

Adolphe Willette, « Parce Domine »,1884 © musée de Montmartre, dépôt du musée Carnavalet

Saluons la politique d’acquisition menée avec cohérence et ténacité par Anne-Laure Sol à la direction du Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq. Laquelle politique avait déjà permis, grâce à une campagne de mécénat d’envergure nationale, d’acquérir en 2011 Environs de Southampton (1835), le chef d’œuvre de la période anglaise de Jules Dupré (1811-1889), un des plus importants peintres français de paysage du XIXe siècle.

Le Musée Senlecq, qui détient  la troisième collection d’oeuvres de Jules Dupré après le Louvre et le musée de Reims, présentait jusqu’au 13 avril 2014 une exposition, La mer toujours recommencée, consacrée aux marines peintes par l’artiste, un aspect peu connu de son oeuvre.

Adolphe Léon Willette en 1913 © Agence Meurisse

Adolphe Léon Willette en 1913 © Agence Meurisse

 

musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq
31, Grande Rue
95 290 L’Isle-Adam
www.musee.ville-isle-adam.fr

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Culture, Patrimoine, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s