Les mille et un ciels d’area

CIELS! Avec ce titre, le dernier numéro (été 2010) de la revue d’art area, fidèle à sa vocation pluridisciplinaire, nous fait voyager dans toutes les dimensions célestes. Au fil de quelque 170 pages, plasticiens, écrivains, photographes, cinéastes, scientifiques, philosophes… déclinent leur vision de cet espace infini et infiniment peuplé.

L’art pense le monde, tel est le sous titre-intention d’area revue)s( . Créée en 2002 par le critique d’art Alin Avila, la revue trimestrielle construit chacun de ses numéros autour d’un dossier thématique visité et illustré de manière transversale au fil d’entretiens avec des représentants de tous horizons culturels, artistiques, scientifiques et toutes tendances.

C’est ainsi que depuis le premier numéro consacré à l’évolution des espaces dédiés à l’art – de l’exposition à Paris en 1955 du Guernica de Picasso au musée des Arts décoratifs, à la réouverture du Palais de Tokyo, en 2002 – Area s’est penché sur les villes, le marché de l’art, le jeu, le design, ou encore Les Méditerranées, les relations entre l’art et le cinéma, etc… L’intérêt du contenu le disputant toujours à la qualité de la présentation , laquelle fait de chaque numéro un véritable livre d’art.

Ce dernier numéro ne fait pas exception, qui nous invite donc à une rencontre plurielle – une cinquantaine de « passionnés » y participent – avec le ciel, les cieux… Un espace que « nous avons du mal à imaginer vide« , car « plutôt surpeuplé » serait apparemment le ciel, suggère-t-on dans l’éditorial. Effectivement, outres ses hôtes de toute éternité, comme les nuages et autres phénomènes météorologiques ou les oiseaux,  au fil des progrès et prouesses techniques es hommes, le ciel s’est peuplé d’engins qui ont permis à l’homme de voler dans le ciel et en quelque sorte de l’habiter.

Et même d’inverser la direction du regard, le regarder « de haut », comme a pu le faire la spationaute Claudie Haigneré à 400 kilomètres de la terre : « le ciel c’est alors cette chose éloignée vue au travers du hublot, une zone franchement bleue tout autour de la Terre »

C’est par cette révolution, ce décentrage du regard sur le ciel que s’ouvre le ce numéro 22 d’area. Pour se refermer sur le fantasme absolu du corps suspendu sinon dans le ciel du moins dans l’air, que réalise Princesse V – une Française de 26 ans – avec des cordes attachées à des anneaux qui traversent sa peau, au cours de séances de « suspension »…

Mireille Loup, "Ile" (détail)/Photo DB

Entre temps nos yeux se seront régalés des toiles de Philippe Garel  qui signe avec ses champignons atomiques  « un pacte maléfique entre beauté et monstruosité« ,des montages photo de Mireille Loup peuplant le ciel et les nuages de personnages entre rêve et réalité, ou les sculptures que Daniel Graffin livre au vent, et de bien d’autres oeuvres. Tandis que notre esprit se sera nourri notamment des réflexions de la philosophe Anne Cauquelin sur  notre conception du ciel, tributaire de notre manière de penser le monde comme unique, ou de l’analyse des thèses de Carl Schmitt sur les bombardements aériens et la manière dont ils ont modifié radicalement la représentation spatiale traditionnelle d’un « théâtre de la guerre ».

Retour à une vision plus sereine du ciel avec les nuages et un détour par Le Havre. Lequel  s’imposait après la très riche et passionnante exposition que leur avait consacré le musé Malraux en 2009/2010 : « Les Nuages… Là-bas… Les merveilleux Nuages ». Jean-Pierre Melot, attaché de conservation évoque les première tentatives des photographes pour capter les nuages et le ciel au XIXe siècle, avec notamment les magnifiques clichés de Gustave Legray. Le ciel photographié aura une longue et intéressante postérité dont la revue se fait l’écho.

On attend avec impatience et curiosité le prochain numéro….

Publicités
Cet article, publié dans Culture, Tendances, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s