Bellegarde : Ceci est une gare !

 

Photo DB

« Pôle d’échanges intermodal de Bellegarde-sur-Valserine » : tel est l’intitulé exact de la nouvelle gare que la SNCF a inauguré fin mai à Bellegarde, ville frontalière avec la Suisse dans le département de l’Ain. Un bâtiment innovant tant par son architecture que par sa démarche environnementale et son inscription dans un projet urbain.

La forme surprend : un bâtiment circulaire surmonté d’un dôme blanc translucide.  « Une forme parfaite dans un environnement complexe » explique Etienne Tricaud, directeur général délégué d’AREP (le Bureau d’études et filiale de la SNCF), c’est aussi « une forme architecturale intemporelle« . Et une forme circulaire – « le cercle, une forme géométrique qui rassemble » – particulièrement adaptée à un édifice qui a un rôle d’articulation, une gare étant fondamentalement « un lieu d’organisation d’un transport à un autre« .

Voilà pour la forme. Quant au choix des matériaux il est sous le signe de l’écologie et du développement durable. La double charpente est en bois, en pin « Douglas » local – une des principales espèces de reboisement en France – l’extérieur du bâtiment en mélèze et l’intérieur en épicéa. Quant à la coupole, elle est en  ETFE (éthylène tétrafluoroéthylène), un matériau composite souple. Une double enveloppe permet de régler la pression pour une tension optimale du matériau.

Entre la coupole de bois et la coupole translucide/Photo DB

L’intérieur de la gare/photo DB

Entre la coupole intérieure et extérieure, un espace actif de circulation d’air permet le chauffage des parties publiques du bâtiment en hiver, et sa ventilation en été. Le dispositif est complété avec des pompes à chaleur, panneaux solaires et « puits canadiens » (procédé qui consiste à faire passer l’air  par des tuyaux enterrés dans le sol à une profondeur d’au moins un mètre cinquante, et donc de ventiler de l’air plus chaud en hiver, et plus frais en été). Résultat : la nouvelle gare de Bellegarde peut se prévaloir d’une bonne performance bioclimatique, puisque « 40 à 50% de l’énergie produite, l’est par la gare elle-même« , souligne  Etienne Tricaud.

On a pu vérifier par une journée caniculaire que la fraîcheur était au rendez-vous dans la hall de la gare. Il faudra revenir en hiver!

De la gare au pôle intermodal

La nouvelle gare de Bellegarde s’inscrit dans un site assez encaissé, au pied de la montagne, en rive des gorges de la Valserine, qui a fait l’objet d’un remodelage assez lourd. Quelque 40 000 m3 de roches ont été extraits avant de procéder à un important travail de terrassement pour accueillir la nouvelle gare et favoriser les connexions entre les trains régionaux (TER), les trains nationaux (TGV), les modes routiers (bus urbains et interurbains, véhicules particuliers, taxis) et les piétons.

Murs de soutènement en gabions / Photo DB

Route reliant ville haute et ville basse/Photo DB

Deux parkings de 225 places au total ont été construits et un troisième, d’une capacité de 150 places, pourrait également voir le jour près du pôle. Car le site est traversé par une voie urbaine de connexion entre la ville haute et la ville basse, dans un souci de « mieux recoudre ces quartiers. A chaque fois, un projet urbain est associé au projet gare », tient à préciser le directeur général délégué d’AREP.

L’ampleur des travaux s’explique par le fait que ce projet s’inscrit dans un autre projet de restructuration avec l’établissement,  sur la ligne TGV Paris-Genève, d’une liaison directe Bourg-en-Bresse/Bellegarde qui permettra de gagner une demi-heure de trajet en évitant l’actuel détour par Culoz. Ainsi que la création d’une jonction TGV-TER pour desservir Evian et Avignon.

Bellegarde se veut un prototype que la SNCF entend décliner dans d’autres gares plus importantes.

Quant à l’ancienne gare, elle deviendra peut-être une école de musique…

Pôle d’échanges intermodal de Bellegarde-sur-Valserine / Photo B.Deck

Publicités
Cet article, publié dans Art de vivre, Tendances, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Bellegarde : Ceci est une gare !

  1. Rémi D dit :

    Bonjour Danielle,

    Juste un petit mot pour vous féliciter, je constate que le blog est bien vivant grâce aux nombreux billets déjà édités depuis sa création !
    (Je n’ai pas choisi cette article par hasard puisque j’ai passé 2 années à Bellegarde lors de mes année BAC)

    Encore merci de nous faire partager De Belles Choses.
    Amicalement,
    RD

    J'aime

  2. Rémi D dit :

    La vilaine faute ! années* BAC

    Vous ne devez rien à Kiela, ce blog existe grâce à votre désir de communiquer 2.0.
    A bientôt,
    Rémi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s