Archives par mot-clef : Théâtre

« Le Temps et la Chambre » de Botho Strauss au théâtre de La Colline : une pièce très drôle et mystérieuse…

Avec « Le temps et la Chambre », Alain Françon signe sa première mise en scène de Botho Strauss. Si l’auteur allemand est réputé difficile, par son côté introspectif et sa déconstruction du récit, l’ancien directeur du Théâtre de la Colline fait de cette oeuvre un spectacle à la fois réjouissant et subtil porté par neuf excellents comédiens, notamment Jacques Weber, Dominique Valladié, Vladimir Yordanoff et Georgia Scalliet, de la Comédie-Française, dont le personnage féminin est le fil rouge de « Le temps et la Chambre ». Tous se sont emparé avec délectation, semble-t-il, aussi bien des situations incongrues que du texte, dans la belle traduction de Michel Vinaver. Le tout dans un décor de Jacques Gabel et une lumière qui évoquent Hopper. Créée en novembre 2016 au Théâtre national de Strasbourg, la pièce est présentée à Paris jusqu’au 3 février 2017, avant de reprendre sa tournée en province. Lire la suite

Publié dans Culture | Tagué | Laisser un commentaire

Au Théâtre 71 Valère Novarina puise sans fin dans « Le Vivier des noms »…

En tournée depuis sa création au Festival d’Avignon en 2015, ce spectacle de Valère Novarina s’est posé pour quelques représentations, jusqu’au 26 janvier 2017, sur la scène nationale de Malakoff. L’auteur n’a pas attendu ce « vivier » pour faire vivre le langage : son oeuvre tout entière donne corps à celui-ci dans une profusion/fusion de mots, de leurs sons et de leur sens. D’abord le titre de quelques-uns des cahiers où l’auteur consigne depuis des années des noms de personnages, « Le Vivier des noms » est devenu ce texte ébouriffant et profond, incarné pendant plus de deux heures ininterrompues par un musicien et huit formidables acteurs. Lire la suite

Publié dans Culture | Tagué , , | Laisser un commentaire

« LES ANNÉES », d’Annie Ernaux : du livre à la scène du Théâtre 71 à Malakoff

Après « Passion simple » en 2013, Jeanne Champagne met en scène « Les Années ». Dans ce livre publié en 2008, Annie Ernaux se raconte et nous raconte, des années 1940 aux années 2000, dans une sorte d’autobiographie qu’elle même qualifie d’ « impersonnelle ». Car si elle ne cesse de puiser dans sa vie la matière de son écriture, c’est pour l’inscrire dans une réalité plus vaste – sociale, politique, culturelle. Donner à voir et entendre ce parcours sensible, individuel et collectif, qu’est « Les Années », c’est ce qu’a tenté Jeanne Champagne avec l’adaptation théâtrale du texte. À voir du 15 au 19 novembre 2016 au Théâtre 71 à Malakoff. Lire la suite

Publié dans Culture, Témoignage | Tagué , , | 1 commentaire

Au théâtre Les Déchargeurs « Augustin passe aux aveux »…

… et passe la rampe. Pendant un peu plus d’une heure, le comédien Dominique Touzé fait siens les mots des Confessions de Saint Augustin. À ses côtés le violoncelle de Guillaume Bongiraud accompagne ce fameux récit d’une conversion qui a fait du jeune Berbère intellectuel brillant et libertin un des Pères de l’Eglise chrétienne. À l’origine de ce spectacle, il y a la nouvelle traduction des Confessions par Frédéric Boyer, publiée en 2008 aux éditions P.O.L. sous le titre Aveux.
« Augustin passe aux aveux » est sur la scène parisienne pour quelques jours encore, avant de partir en tournée en province. Lire la suite

Publié dans Culture, Témoignage | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

À la rencontre d’ Edward Bond : « La Mer », à la Comédie-Française

Inscrite au répertoire de la Comédie-Française en 2011, « La Mer » d’Edward Bond est jouée depuis le 5 mars et jusqu’au 15 juin 2016 sur la scène de la salle Richelieu. Dans cette pièce écrite en 1973, l’auteur anglais fait vivre, le temps de la résolution de ce qu’on pourrait appeler un fait divers, les personnages d’une petite ville du Suffolk, au bord de la mer du Nord, au tout début du XXe siècle. Ce microcosme offre le reflet les enjeux, excès, désirs, dérives de la société, dans un mélange de comédie et de tragédie. La mise en scène d’Alain Françon, familier de l’oeuvre de l’auteur, la belle scénographie de Jacques Gabel, et des comédiens virtuoses font de ce spectacle une entrée réussie de Bond au répertoire de la Comédie-Française et une invitation à aller plus loin dans la découverte de son théâtre. Lire la suite

Publié dans Culture | Tagué , | 1 commentaire

LE PRINTEMPS CULTUREL PORTUGAIS

Le printemps culturel portugais met à l’honneur la scène artistique portugaise à Paris entre janvier et août 2016. Il est organisé conjointement par la Fondation Calouste Gulbenkian à Paris, le Jeu de Paume, la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine et le Théâtre de la Ville.
Voir le programme dans Horizons lusophones Lire la suite

Publié dans Culture, Horizon lusophone | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

« Les derniers jours de l’humanité » de Karl Kraus au théâtre du Vieux-Colombier

Dans ce texte imposant – un millier de pages – l’écrivain autrichien Karl Kraus (1874-1936) livre une vision grinçante et grotesque de la Première Guerre mondiale. Et d’autant plus implacable qu’elle s’appuie sur ce que l’auteur dit avoir vu, lu et entendu… De la même manière que la pièce-fleuve de Karl Kraus emprunte à tous les genres, pour sa mise en scène à la Comédie-Française, David Lescot a mêlé lecture d’extraits de l’oeuvre, dialogues, projection d’images d’archives, chansons et chants lyriques, sur fond d’accompagnement musical interprété au piano sur scène. Ils sont quatre comédiens formidables – Denis Podalydès en tête – à tenir la corde dans tous les registres de ce « grand cabaret de notre temps ». Si la guerre engendre la peur, elle suscite aussi son lot de médiocrité et de bêtise, et si l’on rit, ce qu’on entend au Vieux-Colombier résonne cruellement avec l’actualité.
À voir au jusqu’au 28 février 2016. Lire la suite

Publié dans Culture, Témoignage | Tagué , , , | Laisser un commentaire